mercredi 26 septembre 2018

QUIZZ. QUEL EST LE PARTI QUI PROMET: SUPPRESSIOIN DES TAXES SUR LE CARBONE ET LES BIENS USAGERS,, ETC.





CHRONIQUE À DOMINIC MAURAIS RADIO X
- 25 SEPTEMBRE - UN QUIZZ



La semaine dernière…on a évoqué 10 sujets importants, qui n’étaient pas même pas discutés, mêmes pas abordés pendant cette campagne électorale.

Ce matin je vous propose 10 engagements d’un parti politique dont je ne vous dirai pas le nom et dont les propositions ont été soumises à l’Association des économistes québécois.

Les économistes ont demandé aux différents politiques du Québec de déposer toutes leurs propositions et de voir l’effet de ces propositions, sur le cadre financier, sur la dette, le Fonds des générations, la réserve de stabilisation.

Et il y a deux partis politiques au Québec, qui ont passé le test, dont le parti politique dont je vais vous parler, deux qui ont répondu à toutes les questions! C’est moins de la moitié des partis politiques au Québec puis-je vous faire remarquer.


      1)                                   CADRE FINANCIER .
Disons que ce parti, a proposé son cadre financier à l’Association des économistes québécois. Ce n’est pas que du vent. Il y a bien sûr des hypothèses, mais le cadre financier tient la route. J’ai parlé moi-même à l’Association des économistes, qui ne se prononce pas je vous le rappelle sur la valeur des propositions mais sur leur cohérence. Et je puis vous le dire tout de suite, sans le nommer, qu’il y a un parti politique au Québec, qui est loin d’avoir répondu à toutes les questions, autrement dit, ce parti politique vend du vent, ce qui n’est pas le cas du parti politique dont je vous parle. Les propositions sont audacieuses mais elle tiennent la route financièrement compte tenu de l’ensemble des propositions.  C’est pas moi qui le dit, c’est l’Association des économistes qui a examiné toutes les propositions..

2)                                  BAISSE DES IMPÔTS.
Ce parti, contrairement aux autres partis veut baisser radicalement les impôts des contribuables les plus taxés en Amérique du nord! Par exemple, pour ceux qui gagnent 15,020$ et plus (+) et qui sont actuellement imposés, donc qui paient des impôts, le parti mystère (!) propose de faire passer le seuil du revenu non imposable à 20020$, un 5,000$ de plus non imposable. Voilà pour les moins nantis! C’est pas beaucoup 20,020$, mais imaginez Dominic on impose au Québec les gens qui gagnent 15,020$ et personne n'en parle, sauf ce parti politique. C’est quand même incroyable!

3)                   BAISSE DES IMPÔTS POUR LES ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS.
Les entreprises sont les plus taxées en Amérique du Nord, ce qui mine leur productivité et qui les décourage d’améliorer leur productivité. Sans investissements c’est la création d’emplois qui en souffre. Donc ce parti propose une baisse de 40% des impôts des entreprises, notamment les PME qui créent plus de 90% des emplois au Québec et qui n’ont pas les moyens de se payer des lobbyistes à Québec pour se quêter des subventions, comme le font les grandes entreprises. Avec moins d’impôts à payer ont fait le pari qu’elles auront plus d’argent pour embaucher à de meilleurs salaires, sans attendre une hausse du salaire minimum.

On parle ici d’une baisse des impôts 12G$ pour les entreprises et d’une baisse de 12G$ pour les particuliers.

Selon l’Association des économistes, ce ne sont pas des propositions farfelues : le cadre financier tient la route avec une dette publique qui passerait de 201G$ à 197G$ et une réserve de stabilisation (pour les coups durs attribuables à la conjoncture) qui serait maintenue à 5G$.
Le Fonds des génératioins passerait de 12,8G$ à 28,9G$. Une augmentation de plus de 100%;  c’est pas important pour les jeunes, ça?

La baisse des impôts aurait un effet multiplicateur et le PIB augmenterait de 12,8G$ et un « dividende de prospérité » pourrait entraîner de nouvelles baisses d’impôts (2,5G$). Trop beau pour être vrai?  Je le répète le cadre financier tient la route.

En somme ce parti propose moins d’impôts, moins de dépenses, un équilibre budgétaire, et une hausse du Fonds des générations de 125% et une baisse de la dette brute sous le seuil des 200G$.


4)                         ÉLIMINATION DE LA TAXE SUR LE CARBONE ET DU FONDS VERT.
Selon ce parti, la démonstration a été faites que le marché du carbone (4,35 cents le litre d’essence) qui générera plus de 3G$ pour le gouvernement d’ici 2020, a créé un monstre mal administré avec des projets qui ne tiennent pas la route. 

C’est un fardeau « fiscal » de plus avec une taxe déguisée et « cachée » sur le portefeuille du Québécois moyen, dont l’empreinte écologique est la plus faible (par tonnes par année) par année en Amérique du nord. Nous ne sommes pas la « riche » Californie avec ses centrales électriques au mazout et au gaz naturel, et nous ne sommes surtout pas aussi « riches » que la Californie avec Hollywood et ses vignobles, avec qui nous nous retrouvons maintenant seuls dans le marché du carbone, récemment abandonné par l’Ontario. Je vous rappelle qu’au début, le Québec ne devait pas faire marche seul dans la lutte bien ambitieuse et combien inefficace contre les « changements climatiques » compte tenu de l’augmentation des GES en Chine, en Inde et dans l’ensembles des pays en voie de développement. 

Maintenant on est un des rares États en Amérique du nord à monter aux barricades, alors qu’on a l’empreinte écologique la plus faible en Amérique du nord, parce qu’on se chauffe à l’électricité hydroélectrique (une ressource propre et renouvelable) et non aux énergies fossiles comme le mazout ou au gaz naturel.


5)      ÉLIMINATION DE LA TVQ SUR LES PRODUITS USAGERS, DE SECONDE MAIN.
Mine de rien, voilà une mesure que voudrait mettre en place ce parti politique, qui va profiter concrètement aux moins riches, qui pourront acheter des produits déjà utilisés sans être taxés une seconde fois! Non seulement cela va leur « faciliter la vie », mais voilà une bonne mesure environnementale pour favoriser le recyclage de produits qui peuvent être encore utiles.

6)                                 SANTÉ : RECOURIR DAVANTAGE AU SECTEUR PRIVÉ. C’est vrai en France, en Allemagne, dans les pays nordiques, pourquoi ce ne serait pas vrai au Québec. Faire en sorte que les médecins soient directement payés par les hôpitaux et non par la RAMQ. Instauré un climat dans les hôpitaux qui va miser sur le service aux clients. Libérer le système hospitalier de la bureaucratie. Pour ceux, une minorité s’il en est, qui pourront se prévaloir d’un accès direct par facturation, ce sera une façon de libérer l’espace public pour l’ensemble de la population. Un peu la même chose que le secteur privé en éducation, qui permet de soulager le secteur public, parce que les parents contribuent directement à son financement. Certes un système à deux vitesses, mais des files d'attente moins longues pour tout le monde. 

7)                                 FIN DES SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES. Avec ce parti, le BS aux entreprises et aux canards boîteux, ferait partie du passé. On met fin au BS surtout pour les grandes entreprises qui en profitent allègrement avec leurs lobbyistes qu’elles peuvent se payer. Comme on vient de le dire, les PME n’ont pas les moyens de payer des lobbyistes et sont mal servies à moins de connections très particulières avec les hommes politiques et les fonctionnaires. Globalement, le Québec est celui qui subventionne le plus les entreprises au Canada. Trois fois plus par exemple, compte tenu de notre population, que l’Ontario. C’est dire. Donc baisse des impôts de 40% des entreprises (afin de concurrencer entre autre,les États-Unis qui viennent de les baisser radicalement  et fin des subventions aux entreprises. Les deux s’annulent, c’est neutre au niveau de l’ensemble du budget.

8)              LIQUIDATION D’INVESTISSEMENT QUÉBEC ET DU FONDS ÉCONOMIQUE. Fin au patronage des subventions! Grosse vente de garage des actifs, qui alimenteront les Fonds des générations! La réduction de la dette du Québec, une des plus élevées au monde, compte tenu de la part du gouvernement fédéral, est impérieuse avec une remontée prévue des taux d’intérêts. On paie déjà plus de 10G$ d’intérêts sur notre dette, imaginez ce qu’on pourrait faire avec 10G$ de plus par année, sans avoir à augmenter les impôts et les taxes indirectes.

Vente de garage pour baisser les impôts et la dette pour la première fois dans l’histoire du Québec.

9)                                 CROISSANCE ÉCONOMIQUE.
Avec ce train de mesures, on estime que la croissance économique pourrait augmenter de près de 1% (80 points de base) au-delà ce qui est prévu (moins de 2%). Aux États-Unis la croissance actuelle qui est dopée par les baisses d’impôts de l’administration Trump, est de l’ordre de plus (+) 4%. À long terme, ce parti suggère, que les finances publiques du Québec toucheraient un « dividende de la prospérité » provoqué justement par une nouvelle façon de gérer notre espace économique. Un dividende de prospérité, qui pourrait provoquer d’autres baisses d’impôts à moyen terme.

10)                               ELIMINATION DES COMMISSIONS SCOLAIRES.
Et réinjecter 500$ en frais administratifs de toute sorte, dans l’éducation avec des comités d’école et d’enseignants qui seraient redevables de leur administration au niveau de la communauté.


Si vous n’avez pas reconnu le parti politique « distinctif » qui propose tout ça contrairement aux autres, trouvez-le, faites vos devoirs! Et décidez par la suite de voter ou pas pour lui!

EN RÉSUMÉ SI VOUS RENCONTREZ DES CANDIDATS POSEZ LEUR LES QUESTIONS SUIVANTES.

POSEZ DES QUESTIONS PRÉCISES.

DES QUESTIONS QUI VONT VOUS PERMETTRE D’IDENTIFIER LE PARTI POLITIQUE DONT ON VOUS A PARLÉ.

1) Veut baisser les taxes des entreprises de 40% et faire passer le montant non-imposable de 15,020$ à 20,020$

2) Qui veut éliminer la taxe sur le carbone?

3) Qui veut éliminer la TVQ sur les biens usagers?

4) Éliminer le fonds Vert, arrêter les subventions aux canards boiteux et aux entreprises en général. 












mercredi 19 septembre 2018

10 SUJETS QU'ON A PAS ABORDÉ AU DÉBAT DE RADIO-CANADA. QUE FERA TVA?


ENTREVUE MARDI 18 SEPTEMBRE AVEC DOMINIC MAURAIS DE RADIO X. 


TITRE: 10 sujets qu'on a pas abordés au débat des chefs à Radio-Canada. Le débat de TVA corrigera-t-il le tir? Va-t-on enfin abordé des sujets structurants pour l'économie et le bien être des gens au lieu de simplement cibler des promesses?





1. LES OPIOIDES. Un vrai problème de santé publique. 4000 morts au Canada l'an dernier. Plus de 70,000 aux États-Unis. Moins grave au Québec. Mais ça s'en vient! Que proposez-vous, Allez-vous poursuivre les compagnies et les médecins comme d'autres États, Provinces ou le le gouvernement américain le font ou veulent le faire?

2.MARCHÉ DU CARBONE. L'Ontario vient de le quitter. Nous sommes maintenant les seuls à en faire partie avec la riche Californie. Les Québécois sont ceux qui ont sans doute la plus faible empreinte carbonique en Amérique du nord parce qu'ils se chauffent avec une électricité propre et non avec le charbon, le mazout ou le gaz naturel.  Pourquoi se donner des objectifs totalement déconnectés de la réalité avec 37% de réduction des GES à
l'horizon 2030. Aux États-Unis on a enregistré la plus forte diminution des GES (-30%) grâce à la fermeture de centrales au charbon. Mais au Québec on a pas de centrales au charbon pour enregistrer de tels gains! Est-ce qu'on peut se fixer de tels objectifs avec une croissance économique médiocre (moins de 2%), un fardeau fiscal pour les entreprises plus élevé qu'ailleurs, et une productivité lamentable de nos entreprises qui doivent être constamment secourues par des subventions; crédits d'impôts, etc.
3. INVESTISSEMENTS.  Le Québec depuis des décennies a un % des investissements bien en-dessous du % de sa population. 16%? Qu'allez-vous faire pour les accélérer? Pour bonifier les salaires, les profits et la compétitivité des entreprises?

4. POUVOIR D'ACHAT MAINTENANT LE PLUS BAS AU PAYS.  A l'arrivée de Charest en 2003, les Québécois étaient au 4e rang pour le revenu disponible net après impôts c'est à dire leur pouvoir d'achat ou d'investir quand les impôts sont payés. Que vont-ils faire pour rattraper la moyenne? Nous étions au 4e rang en 2003, nous somnes maintenant au10e.
5. IMPÔTS INDIVIDUS ET ENTREPRISES. Nous sommes les plus imposés Canada toutes taxes directes et indirectes confondues. C'est normal selon vous? On arrive même à taxer l'électricité plus que partout au pays, alors qu'il s'agit d'une énergie propre! Un vrai scandale! Qui a eut l'idée de taxer ainsi l'énergie propre? Allez-vous modifier cet état de choses, et jusqu'à quel point? Si entreprises du Québec étaient imposées comme celles de l'Ontario leur fardeau fiscal serait réduit de 3 à 4G$ par année! Pourquoi ne soulève-t-on pas la question alors que notre voisin du sud vient de baisser radicalement les impôts des entreprises?
6. ROUTES. Nous avons les plus mauvaises routes au pays. Étude récente. C'est normal? Qui va les mettre à niveau? Y en-a-t-il un parmi vous qui est prêt à consacrer un % précis pour mettre à niveau notre réseau routier?
7. ATTENTES AUX URGENCES. On en parle mais personne ne veut se commettre sur un objectif précis et chiffré. Nous avons les plus longs temps d'attente aux urgences du monde occidental. C'est normal? Êtes-vous en mesure de proposer un nombre d'heures maximum qui ne devrait pas être dépassé?
8. DÉSINDEXATION DES RETRAITES DU SECTEUR PUBLIC QUÉBÉCOIS.C'est incroyable que la presse ne vous ait pas suivi dans ce dossier de la désindexation des retraités du secteur public québécois par le gouvernement de René Lévesque au début des années 80. Ici des exemples scandaleux et convaincants
9. FONCTIONNAIRES EN TROP? Va-t-on enfin en parler? Selon le Parti Conservateur si on administrait nos affaires comme en Ontario, on aurait 100,000 fonctionnaires de moins au Québec. Comne en Alberta, plus de 200;000 de moins! C'est pas une grosse piste pour vous afin de réduire le fardeau fiscal des contribuables les plus taxés en Amérique du nord?
10. PARCS ÉOLIENS. Énergie inutile dont nous n'avons pas besoin.  Deux sinon trois chefs de parti sur 4, veulent construire un autre parc éolien sur la Côte nord. Ca fait 5 ans (moi à TVA et au Journal de Montréal) qu'on vous parle des surplus! Pourquoi vous voulez ainsi continuer à construire des équipements dont on a pas besoin? Qui sont responsables des augmentations de tarifs d'électricité au cours des dernières années?


Michel Morin mobile 514 917 1999 michel@michelmorin.info blogues morinmichel.info


mercredi 5 septembre 2018

LES GRANDS OUBLIÉS DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE

ÉLECTIONS: Mon entrevue avec Radio X. Les grands oubliés de la campagne. On n'a pas parlé de la science, de la productivité, des in...